Quatre personnes regardent le tableau de Watteau « La partie carrée ». Bientôt survient l’envie d’entrer en contact avec les personnages du tableau.

Extraits

« Au Louvre, demain », dit-elle. 

Imaginez. À la terrasse d’un café, un violoniste commande un vin blanc. Le violon est dans sa boite sagement posé sur la table et elle, l’inconnue qui passait- s’assied tout à coup face à lui, en disant venez demain au Louvre à 15 heures.

Pourquoi au Louvre?  Il ne savait pas. Elle aurait pu choisir un autre lieu, non? Évidemment, qu’elle aurait pu choisir un autre lieu!  Alors, pourquoi celui-là? Dans un autre lieu, l’histoire aurait été différente. 

Donc, il fallait que ça se passe au Louvre? 

Est-ce une indication importante? Un détail à retenir pour la suite? Souvent les récits ont des commencements obscurs. À quoi porter attention, on ne sait pas exactement, on hésite, on discerne mal l’essentiel de l’accessoire. 

Poursuivons.

( …)

Voyez la volupté de ces étoffes, et la séduction des corps dans ces étoffes. Ah, dieu merci, on ne fait pas pénitence dans ce monde-là, l’extérieur peut bien lécher les pieds de Jesus en croix, ici, dans le tableau, la contrition n’a pas sa place. Expulsée, l’idée du péché et celle du châtiment aussi, exit la mortification qui réjouit les tristes ici-bas, adieu à la vallée de larmes, la vie est une fête, la légèreté et le plaisir à vivre y règnent en maîtres. On se touche, on s’échauffe, on s’enchante l’un de l’autre, loin du goupillon qui bénit et qui massacre.

Le coeur bat plus amplement dans de tels habits : c’est, je crois, ce que Lubna veut dire. Le coeur tambourine à la porte des aventures, le coeur s’engage sans réserve, sans compter. 

Partie Carrée (Texte bref)

Partie carrée est un texte polyphonique, la mise en scène déterminera le nombre d'acteurs et d'actrices que réclame son projet.

site by tchiktchak